Les frères présents depuis 2005, sont chargés d’assurer la formation première des jeunes frères, dont un volet de formation professionnelle. Ils se sont mis en lien avec les syndicats professionnels locaux pour valoriser cette activité de formation en alternance et par modules auprès des jeunes adultes de la région, de 20 à 30 ans.
De là a émergé un projet global de développement durable, en lien avec des groupements locaux déjà constitués dans 5 domaines : culture attelée, fabrication du beurre de karité, transformation du manioc en gari, de l’arachide en koulikoulis, formation artisanale et professionnelle de jeunes leaders. Il s’agit de soutenir et accompagner ces groupements pour renforcer la capacité des paysans dans la gestion de leurs projets de développement.
Pour la première étape de mise en route, ils ont choisi de soutenir avec les formations adaptées :
– Un groupement pour la culture attelée par l’installation de 3 paires de bœufs, avec autant de charrues et de canadiens.
– Deux groupements de femmes pour la transformation du manioc en gari par l’achat de matériel (rappeuses, pressoirs) et la construction de 2 magasins.
– Un groupement pour l’élevage de moutons : 15 brebis pour commencer.
Besoin en financement extérieur : 10000 € à confirmer en fonction des coûts de formation à préciser.

Pour en savoir plus sur la communauté des Frères Missionnaires de Birni : Prieuré de Birni

Catégories : Bénin

2 commentaires

DIOP · 30/04/2013 à 15 h 20 min

Je salue cette initiative qui répond aux besoins de la grande majorité des africains. Je souhaiterai m’investir dans un projet identique dans mon village en Afrique centrale dans un délai d’un an et pour ce serait-il possible de bénéficier d’une formation au développement de l’agriculture et de l’élevage?
Bien cordialement,
NDeye DIOP

Batchian · 20/10/2015 à 21 h 50 min

Cette initiative répond aux grands défis qui se posent aux pauvres malheureux paysans les plus enclavés parfois laissés pour compte dans les grands programmes de développement en Afrique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :