Lors d’un séjour au Bénin, un membre de l’APRI a pu accompagner sr Sylvie-Marie et Blandine (traductrice) dans le village de Sargo à 15 km de Copargo, où vivent les Sœurs des Campagnes. Il nous a fallu une demi-heure, en voiture, pour nous y rendre avec une partie sur une piste assez étroite ! C’est là que l’on voit concrètement que la moto est un moyen de transport bien plus pratique pour visiter les villages !…

A Sargo, les femmes sont arrivées petit à petit. Pour patienter, le catéchiste a entonné quelques chants à la grande joie des petits et des grands.

Dans un premier temps, Sr Sylvie-Marie a demandé des nouvelles générales des femmes du village. Une enfant de deux ans a été présentée. Elle montrait des signes de malnutrition. C’est sa grand-mère qui l’élève car la maman est décédée et le père n’est pas connu. Sr Sylvie-Marie a indiqué qu’il faudrait une visite au dispensaire de Pabegou. C’est ainsi que deux jours plus tard, nous avons revu la grand-mère, avec la fillette dans le dos, revenant du dispensaire avec divers médicaments. Sr Sylvie-Marie lui a aussi donné de la farine améliorée pour préparer la bouillie du matin (ce qui donnera un complément alimentaire).

L’étape importante de ces visites dans les villages consiste à peser les enfants, ce qui permet ensuite d’établir une courbe de croissance. C’est un moment qui semble leur faire peur car ils sont nombreux à pleurer !

Enfin, sr Sylvie-Marie vérifie les carnets de santé pour voir si la vaccination des enfants est à jour et vérifie le poids en fonction de l’âge des enfants.

Cette rencontre au village de Sargo nous fait mieux percevoir les enjeux de ces visites dans les villages, où il n’y a pas de dispensaire, pour soutenir les femmes dans l’éducation sanitaire des enfants.

Voici des photos de cette belle matinée…

Catégories : BéninCopargo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :