Dans cette lettre info vous trouverez des témoignages d’une bénéficiaire et d’une bénévole du Projet d’aide aux malades du Sida à PAMA et un petit compte-rendu d’une visite de Joseph et Marie-Jeanne ROULLEAU (membres actifs de l’APRI) en janvier dernier de 3 Prieurés du Bénin.

Projet VIH- SIDA à Pama, Burkina Faso

Frère Augustin accompagne depuis plusieurs années des malades du Sida à Pama. Il nous a fait parvenir deux témoignages, celui d’Henriette, bénéficiaire et celui d’un bénévole. Ces deux témoignages nous permettent de mieux comprendre l’importance de ce projet.
Je suis Henriette, bénéficiaire de l’association « Comité Paroissial de lutte contre le Sida ». Je suis de l’église protestante. Depuis que j’ai été accueillie par l’association, je me trouve consolée et encouragée. J’ai trouvé une force morale et psychologique pour vivre avec le mal que je porte. L’association m’aide sur le plan moral, alimentaire et sanitaire. J’ai découvert que l’Eglise Catholique ne fait pas des distinctions entre les personnes par rapport à leurs religions ou leur croyance. Je découvre le même Dieu dont la loi fondamentale est l’Amour du prochain quel qu’en soit la provenance religieuse. Je remercie sincèrement les responsables de l’association pour le soutien constant accordé. Je n’oublie pas les partenaires en particulier l’association APRI qui ne cesse de venir à notre secours. Que Dieu accorde à tous les membres de l’APRI la vie et le bonheur.
Prieuré de PAMA

Je suis bénévole au Comité paroissial de lutte contre le Sida depuis 2009.
J’ai commencé comme animatrice pendant trois ans. J’ai bénéficié de plusieurs formations qui m’ont permis d’acquérir une compétence dans le domaine de la sensibilisation auprès des populations et aussi des formations techniques d’accompagnement. Je suis actuellement secrétaire permanente de l’association depuis 2012. Je suis au bureau chaque jour pour l’accueil des bénéficiaires et la finalisation des différents dossiers administratifs. Je trouve ma joie en me donnant pour les autres qui sont mes prochains et qui se trouvent dans cette situation de maladie qu’ils n’ont pas choisie. Je fais ce travail pour aider les autres au nom de ma foi chrétienne. Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé dit Jésus. C’est cette invitation du Christ à aimer surtout les plus démunis qui me motive à me donner avec joie malgré les difficultés rencontrés dans ce service : les incompréhensions entre bénéficiaires, le manque de financement local pour assurer le suivi continu des bénéficiaires et pouvoir sensibiliser les populations environnantes.

Pour le co-financement de ce projet, un contact a été pris avec la Fondation de France.
Aide apportée par l’APRI 1 500 €.

Visite au Bénin

Nous sommes membres de l’APRI depuis avril 2016. En janvier dernier nous sommes allés au Togo, nous avons profité de ce séjour pour rendre visite à quelques prieurés au Bénin. Ces rencontres nous ont permis de mettre des visages sur des noms devenus familiers et surtout de mesurer sur place le travail accompli par les Sœurs et les Frères. Ce séjour parmi eux a été très enrichissant et surtout très fraternel.
Prieuré des Sœurs de Copargo, nous avons pu suivre les sœurs une matinée. Joseph est allé avec Sr Clémence aux jardins de Babayaka. Il a été très impressionné par la qualité de l’accompagnement de Sr Clémence et le souhait des jardiniers de continuer à se former pour améliorer leur culture (Il n’avait pas d’appareil photo). Quant à moi je suis allée avec Sr Jocelyne qui suit depuis cette année le projet nutrition des bébés avec Ruffine, l’animatrice. Matinée très riche au village : une douzaine de femmes étaient présentes avec leurs enfants, pour la réalisation d’une bouillie enrichie au fonio et ensuite la pesée des bébés. Ces rencontres sont aussi l’occasion d’échanger sur leur vie quotidienne.

Distribution de la bouillie à chaque maman Pesée des bébés, Ruffine remplit les fiches sous l’œil de Sr Jocelyne
En plus des différents projets qu’elles animent (groupe de femmes, micro-crédits…) les Sœurs sont aussi présentes sur la paroisse de Copargo où elles sont implantées depuis 2000.
Prieuré des Frères de Birni. Fr Hippolyte, curé de la paroisse, nous a fait visiter sa ville et les réalisations financées entre autres par l’APRI : le foyer St Kisito pour les jeunes lycéens, forage avec pompe solaire pour le foyer et les villageois, les latrines, etc… Nous avons pu faire le point en soirée avec les frères de Birni sur leurs projets et les difficultés qu’ils rencontrent, et aussi sur les avancées. Le lendemain nous avons eu la joie de participer au rassemblement des frères, dont les postulants, des 2 prieurés, Birni et PamPam, en ce jour de la Conversion de St Paul, c’était jour de fête pour nous tous !

Photo de groupe à Birni Aperçu du sol du Prieuré de PamPam, sec et caillouteux…
Prieuré des Frères de PamPam. C’est une implantation récente, dans une ferme agro-pastorale avec un centre de formation ; ce centre a été confié aux Frères par l’évêque de Natitingou. Les frères y forment des jeunes qui souhaitent devenir agriculteurs et assurent un suivi durant l’année qui suit la formation. Nous avons eu un échange avec les stagiaires qui terminaient leur 1ère année de formation. Il y a sur place un élevage de porcs, de volailles, des cultures et un jardin. Les frères ont également un projet de pisciculture dans le petit barrage qui est aussi utilisé pour l’arrosage. Le sol est pauvre et difficile à travailler, le village est distant de 6 kms du goudron par une piste très difficile. Le décès de Fr Bonaventure en mai dernier n’a pas facilité l’installation. Les Frères forment une Communauté accueillante, dans un contexte difficile, ils ont réellement besoin de notre soutien.

Joseph et Marie-Jeanne ROULLEAU

Nous comptons sur vos dons pour continuer à nous soutenir !

Télécharger en pdf la lettre info n°11 : Cliquer ici

Catégories : Lettres info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :